Revue de presse

Tendance XXI
Coup de projecteur : La Fabrique NOMADE

L’association La fabrique nomade a eu la riche idée de mettre en collaboration des designers bénévoles et des artisans réfugiés. Séduite, la marque LVMH a décidé de soutenir cette action. Antoine Arnault parle de cet engagement.

 

 

 

 

Le Parisien
Paris : Katayon, de l’exil d’Iran jusqu’aux ateliers Dior

La Fabrique nomade, qui aide les artisans réfugiés a ne pas perdre leur savoir-faire, a conclu un partenariat avec LVMH. L’une de ses « élèves » va intégrer la maison Dior.

Sortir à Paris.com
La fabrique nomade : boutique d’artisans d’art réfugiés au Viaduc des Arts
La Fabrique Nomade est une belle boutique à découvrir au Viaduc des Arts. Au cœur du quartier d’art, des artisans réfugiés ont un refuge pour continuer à produire et vendre des œuvres dans Paris. Venez les découvrir dès le 26 septembre 2019, avec les nouvelles pièces de la collection Traits d’union 4, et repartez avec votre coup de cœur.
Fashion Network
La Fabrique Nomade : une collection pour valoriser le savoir-faire d’artisans migrants
La Fabrique Nomade, qui œuvre au quotidien pour encourager l’insertion professionnelle d’artisans réfugiés et migrants, lance une collection de bijoux, de vêtements et d’objets de décoration pour mettre à l’honneur leur savoir-faire. Soutenu pour la première fois par LVMH, le projet sera mis en vente dès le 26 septembre prochain dans le XIIe arrondissement de Paris…
Le Pèlerin magazine
Paris : les réfugiés renouent avec leur savoir-faire artisanal

Depuis 2016, l’association La fabrique nomade permet aux réfugiés et migrants de valoriser leurs compétences et de renouer avec leur métier d’artisan, afin d’en vivre à nouveau. (…)

Fashion Network
La Fabrique Nomade, un atelier pour aider les artisans migrants à s’insérer

C’est par hasard qu’un jour, en rangeant des placards, Inès Mesmar découvre le métier d’origine de sa mère. Celle-ci était brodeuse dans la médina de Tunis mais n’a jamais pu exercer en France. Marquée par cette histoire, cette responsable de formation pour un groupe de presse professionnel décide de lancer en 2016 la Fabrique Nomade : un espace, installé au 1 bis, avenue Daumesnil dans le XIIème arrondissement parisien, qui accueille toute la semaine des migrants et des réfugiés, artisans dans leurs pays d’origine, pour les aider à mettre en valeur leur savoir-faire. (Lire la suite)

Essentiel santé magazine
Ces associations qui proposent un autre regard sur les réfugiés

De l’artisanat à la cuisine en passant par les cours de langue ou l’entrepreneuriat, les initiatives qui mettent en valeur les compétences et le potentiel des réfugiés se multiplient. Une façon de casser les clichés sur les migrants – et de faciliter leur insertion. (Lire la suite)

Église et migrations
Un artisan réfugié, accueilli dans le diocèse de Versailles, suit le parcours de la Fabrique Nomade

Wadie, 35 ans, est marié avec Fadia, 36 ans. Ils ont deux petits garçons, Georges, 2 ans et demi et Cherbel, 1 mois et demi. Arrivée en France en novembre 2017, par le biais des Couloirs humanitaires, la famille Haddad est accueillie par la paroisse Notre-Dame de Versailles. Le couple a ainsi pu retrouver Caroline et Christine, les deux sœurs de Wadie, réfugiées en France un an plus tôt. (La suite ici)

Revue de la Céramique et du Verre
La Fabrique nomade

En quittant leur terre natale, beaucoup de migrants abandonnent aussi leur savoir-faire. L’urgence sacrifie les compétences d’hommes et de femmes, reléguant leurs talents aux frontières. Depuis 2016, La Fabrique NOmade favorise l’insertion professionnelle d’artisans d’art réfugiés. En deux ans, l’association a déjà accompagné quinze d’entre eux pour retrouver leur vrai métier.

(…)

FRAGONARD

5 février 2019

FLOW

5 février 2019

ELLE DÉCORATION

5 février 2019

FRANCE 2, TÉLÉMATIN

Reportage d’Olivia Schaller
5 février 2019

FRANCE BLEU

Reportage par Corentine Feltz et Frédérique Le Teurnier.
8 novembre 2018

Konbini news

L’immigration est une richesse pour le pays et pas un fléau qu’il faut combattre
10 octobre 2018

Paris.fr
La Fabrique nomade valorise le savoir-faire des artisans réfugiés

L’association la Fabrique nomade s’est récemment installée dans l’une des voûtes du Viaduc des Arts (Paris 12e). En poussant la porte du 1 bis avenue Daumesnil on découvre les talents de Jeannette, Fayun, Sana, Fadhila ou Wadie… (Lire la suite)

Le Parisien
La Fabrique Nomade ouvre ses portes aux artisans réfugiés

Ils avaient dû abandonner leur métier en quittant leur pays. Une association leur permet de renouer avec leur art.

Le Journal du dimanche
Un atelier pour relancer les artisans réfugiés

AVANT-PREMIÈRE. Inauguré le 27 septembre au viaduc des Arts (12e), un espace permettra à des migrants de développer leur savoir-faire.

M6
La Fabrique Nomade valorise les artisans migrants

A Paris, une association oeuvre pour la réinsertion des migrants au travail. Reportage de Maxime Rousseau. A découvrir ici

Simple things
La Fabrique NOMADE

Le défi inédit de La Fabrique NOMADE ? Lever les barrières qui empêchent les artisans réfugiés ou migrants d’exercer leur métier d’origine en France. Une initiative aussi belle que généreuse, à l’image de son initiatrice, Inès Mesmar.

France 3 île-de-France
Immersion dans les ateliers de La Fabrique NOMADE

L’équipe de France 3 Ile-de-France est passée à La Fabrique NOMADE ! Découvrez le travail des artisans, les ateliers et les coulisses de la collection Traits d’union 2. A découvrir ici

Le monde des artisans
Dans le monde, il y a un ADN commun à tous les artisans

La Fabrique nomade accompagne les migrants ou réfugiés – en situation légale – possédant une expérience significative dans l’artisanat afin de leur trouver un emploi qui corresponde à leur savoir-faire et à ce qui les fait vibrer (…)

M le Magazine du Monde
Nous voulons améliorer l’insertion des artisans réfugiés

Depuis bientôt un an, La Fabrique NOMADE aide les artisans immigrés en France à exercer leur métier et à commercialiser leur créations. Inès Mesmar, ethnologue de formation, revient sur ce programme (…)

Télérama Sortir
Coup de pouce : migrant rime avec artisan et enseignant

Parce qu’ils ont tendance à s’effacer, Inès Mesmar a voulu aider les migrants à s’affirmer. En prenant en compte la personne, son histoire et son savoir-faire (…)

LE PARISIEN
La Fabrique nomade valorise les artisans migrants

LE PARISIEN WEEK-END. En valorisant leur savoir-faire, cette association permet la réinsertion professionnelle des migrants (…)

FRANCE INTER
L’association La Fabrique Nomade

Sandrine Oudin est allée à la rencontre d’une association qui propose à des migrants de renouer avec leur savoir-faire d’artisans (…)

JUNGLE NEWS
Avant d’être un migrant, Yasir avait un métier

Dans leur pays d’origine, ils étaient potier, ébéniste, menuisier ou couturier. En France, ils sont devenus cariste, agent d’entretien ou de sécurité, caissier (à découvrir ici)

LA VIE
Derrière le migrant se cache un artisan

Valoriser les savoir-faire des exilés pour changer le regard que nous portons sur eux. Tel est l’objectif de la Fabrique nomade de Montreuil (Seine-Saint-Denis) (…)

FRANCE INTER
Migrant artisan : les mains en or retrouvent enfin leurs ateliers

La Fabrique Nomade permet aux artisans migrants souvent employés dans des métiers précaires de reprendre leur vrai métier (à écouter ici)

UP
Avec La Fabrique Nomade, les savoir-faire n’ont pas de frontières

Conflits, persécutions ou raisons économiques, ils sont nombreux à quitter ce qu’ils sont et ce qu’ils font pour effectuer un périlleux voyage migratoire. À l’arrivée, un job alimentaire, parfois bien en deçà de leurs compétences. Et si on profitait de ce vivier de talents venus d’ailleurs ? (…)

JEUNE AFRIQUE
Migrants : Inès Mesmar, une Franco-Tunisienne au service des artisans migrants

Fondatrice de l’association La Fabrique nomade, cette Franco-Tunisienne a mis sa passion pour l’artisanat au service d’une cause?: celle des migrants (…)

L’EXPRESS
Valorisons le savoir-faire des artisans migrants!

Ébénistes, sculpteurs, couturiers… Nombreux sont les migrants qui étaient autrefois artisans. Une fois en France, ils renoncent pourtant systématiquement à leur métier. Avec son association, Inès Mesmar a décidé de les aider à lever les barrières qui les empêchent d’exercer (…)

LIBÉRATION
A Montreuil, les artisans migrants renouent avec leur savoir-faire

Vietnamiens, Togolais et Soudanais viennent peindre, sculpter ou coudre à l’atelier de la Fabrique nomade. Pour ces migrants qui ont bien souvent laissé de côté leurs passions en arrivant en France, il ne s’agit pas seulement de retrouver un emploi, mais davantage l’estime de soi (…)

FRANCE 24
Une association veut intégrer les migrants en valorisant leur savoir-faire artisanal

En France, l’installation des migrants est souvent longue et difficile. L’accès à l’emploi, essentiel à l’intégration des étrangers, est compliqué à la fois par le contexte économique et les barrières de la langue. Ines Mesmar, ethnologue et fondatrice de l’association La Fabrique nomade, vient de lancer un projet qui vise à aider des migrants, artisans de métier dans leur pays d’origine, à faire valoir leurs compétences et valoriser leurs savoir-faire (…)

WE DEMAIN
Aider les artisans migrants à exercer leur vrai métier : le défi de la Fabrique nomade

Ils exercent comme ouvrier du bâtiment, femme de ménage… Mais ce sont des artisans expérimentés. L’association fondée par l’ethnologue Inès Mesmar les aide à renouer avec leur métier en France (…)